< Retour
Festival Mural

#TravelTuesday : Mexico

30 janvier 2018

Au fil des ans, le street art est devenu une façon de faire revivre certains quartiers, une façon pour les artistes de s’exprimer dans l’espace public, une façon pour les activistes de faire passer un message, une façon pour les marques de montrer leurs couleurs et plus. De Miami à Lisbonne, en passant par Melbourne, le monde est devenu un immense canevas à découvrir.
Le blog du Festival Mural présente #TravelTuesday, une série de contenus à propos de destinations street art, dans laquelle chaque article explorera la culture d’art public d’une ville.

Alors que Mexico attire l’attention comme une des destinations les plus tendances de 2018, selon le top 100 des tendances à adopter à 2018 de Pinterest, nous débutons notre série #TravelTuesday avec la capitale de ce pays riche en culture. Plusieurs sont charmés par sa délicieuse cuisine, d’autres sont attirés par son histoire impressionnante, voici ce que sa scène artistique a à offrir.

Mexico City a une longue histoire de création de murales, datant des années 20 quand Diego Rivera utilisait son art pour attirer l’attention sur des débats politiques.

De nos jours, de récents événements influencent grandement les artistes de rue locaux et internationaux venus à Mexico City pour y laisser leur marque.

Localement, le collection d’art de rue Lapiztola a pris les rues d’Oaxaca et de Mexico City pour souligner certains problèmes sociaux et politiques du pays, de la disparition d’étudiants à des barons de la drogue aux problèmes d’immigration.

Croyant qu’une murale est plus difficilement effacée ou cachée, les deux jeunes artistes ont choisi d’échanger leur titre de designer graphique pour celui d’artiste de rue.

#lapiztola #shoreditch #bricklane #london #england

Une publication partagée par Kerstin Crocoll (@kerstin.ta) le

Dans la même lignée, Poni, originairement designer graphique bien établie, a récemment choisi de se pencher sur l’art public. Ses murales féminines et délicates sont souvent teintées de messages à saveurs politiques, environnementalistes et féministes.

Repost from @seawalls_ ???? Finished mural by @pangeaseed @seawalls_ guest artist @poni (Mexico) in partnership with @corona for Corona Sunsets Festival. . Title: Fishnet . Location: Playa San Pancho, Mexico . Artist statement: For my mural, I wanted to create an artwork that demonstrates in a inspiring manner, how the damage of plastic pollution is impacting our lives and the ecosystems we depend on for survival. . All creatures living in coexistence and cohabiting the same ecosystems are equally harmed by the damage we humans are causing through our destructive consumption habits. With fresh colors and a positive approach, my mural is a reminder to take care of our blue planet and its vital oceans. Poni – . Special thanks to the good people of @corona and @akirattilia for helping to make this project possible. Stay tuned for more exciting updates with this trailblazing collaboration to help save our seas via art and activism (ARTivism). . PC: @abovebelowphoto . #pangeaseed #corona #seawalls #ARTivism #paintforapurpose #seawallsMX #saveourseas #mexico #parley #playasanpancho #coronasunsets

Une publication partagée par Hilda Palafox ???? (@poni) le

De plus, plus reconnu pour ses oeuvres kaléidoscopiques d’animaux évoquant une ambiance fantastique, Farid Rueda a souvent accompagné ses murales d’un commentaire au sujet de la politique et des autochtones.

Dans un autre ordre d’idée, construite sur les ruines d’une ancienne ville aztèque, la scène artistique de Mexico City est fortement influencée par ce riche héritage. Fier de ce leg coloré, plusieurs artistes de rue mexicains incorporent des symboles, couleurs et motifs emblématiques de cette culture pré-hispanique.

L’artiste mexicain Curiot a, par exemple, fait sa marque dans le monde du street art avec des pièces mettant en vedette des créatures mythiques couvertes de plumes, de fourrure et de couleurs éclatantes, des représentations de personnages divins et des motifs géométriques inspirés de la culture pré-hispanique.

L’artiste de rue, illustrateur et designer graphique mexicain, Saner célèbre, quant à lui, l’histoire et la culture mexicaine avec des oeuvres utilisant l’imagerie pré-hispanique traditionnelle, encourageant ainsi son public à réfléchir au passé pour apprendre de celui-ci.

Des oeuvres colorées et vibrantes remplies de symboles mexicains, comme le serpent et l’aigle, caractérisent le style de Seher One. L’artiste de rue reconnu a partagé son art inspiré de son héritage aztèque aussi bien localement qu’internationalement avec des collaborations avec plusieurs marques populaires comme Nike et New Era.

Au final, la scène artistique de Mexico City a beaucoup évolué dans les dernières années; de nombreux artistes de rue du monde entier, tels que Roa, Jr et D*Face, ont laissé leur marque dans les rues de Mexico, d’importants festivals internationaux de graffiti ont eu lieu, grâce à des organisations comme MUJAM et All City Canvas, des galeries ont produit des expositions dédiées à cette forme d’art et des tours de street art destinés aux touristes, comme ceux offerts par Street Art Chilango, se sont créés.

Où retrouver ces murales inspirées de la culture pré-hispanique et de la politique dans Mexico City?

Colonia Roma Norte – Probablement un des quartiers de Mexico City les plus populaires pour la chasse au street art; soyez assurés que vous y retrouverez de magnifiques oeuvres créées autant par des artistes locaux qu’internationaux.

Crédit photo : Lydia Carey | Murale par Jorge Tellaeche.

Colonia Condesa – Quartier jumeau de Colonia Roma Norte, Colonia Condesa est tout aussi branché et rempli de street art intéressant.

Centro Histórico – Coeur de la civilisation aztèque, le centre historique déborde non seulement de ruines antiques et de monuments historiques, mais c’est aussi un endroit idéal pour découvrir le street art mexicain.

Museo del Juguete Antiguo México – Ce musée de jouets antiques est couvert d’incroyables murales en plus d’être le lieu de naissance du premier festival international de graffiti de la ville, en 2007.

Museo Nacional de Culturas Populares – Le musée offre une exposition de graffiti présentant quelques pièces uniques.

Celaya Brothers Gallery – Avec des expositions de célèbres artistes de rue, tels que Felipe Pantone et Nuria Mora, cette galerie vous permet d’apprécier le travail de ces artistes à l’extérieur de leurs impressionnantes murales.

Enfin, Mexico City n’est pas la seule ville de ce pays avec une scène artistique riche. Si vous avez la chance de voyager à travers le pays, Playa del Carmen, Oaxaca, Tijuana et Puerto Vallarta sont aussi quelques destinations mexicaines riches en street art.

Bon voyage!

Derniers articles

Festival Mural

Cryptik – Un art public sacré

L’esthétique des mandalas, ainsi que leur valeur spirituelle ont grandement inspirés la création des Mantradalas de l’artiste de r…

En savoir +
Festival Mural

Visite de studio – Fvckrender

Après avoir travaillé avec Fvckrender sur la scénographie de la scène principale du Festival MURAL 2018 et pour les MURAL Live Sessions, nous …

En savoir +
Festival Mural

#TravelTuesday – Hong Kong

Bourdonnant de galeries d’art de renom et d’expositions impressionnantes, Hong Kong est reconnu comme une destination de première classe pour …

En savoir +