< Retour
Festival Mural

Résumé de Pow! Wow! Worcester 2018

5 octobre 2018

Écrit par Jaime Em. | Oeuvre par Dragon76

POW! WOW! Worcester a célébré sa 3e édition en septembre, en réunissant plus de 30 artistes locaux et internationaux pour embellir les espaces publics dans la ville. C’est l’un des nombreux festivals POW! WOW! qui se passent partout à travers le monde, un festival réunissant tout ce qui touche au street art, au graffiti et à l’art mural, et qui a commencé à Honolulu, Hawaii. Le festival a explosé et pris des proportions internationales, avec des éditons à Taiwan, au Japon, et en Corée du Sud, ainsi que dans plusieurs villes aux États-Unis.

Oeuvre par OG Slick.

Comme tous les festivals d’art urbain, POW! WOW! Worcester a comme but de créer des liens entre la communauté en animant les espaces publics d’une ville. Par contre, ce qui rend ce festival aussi unique et admirable, c’est son objectif de supporter et d’inspirer la jeunesse de Worcester. Plusieurs des murs peints au courant du festival étaient d’ailleurs ceux d’écoles primaires et secondaires, et leurs images avaient pour but d’inspirer les étudiants à exprimer leur créativité et développer leur imagination. Ces murales créent un dialogue dynamique pour les jeunes et les adultes qui utilisent ces espaces publics au quotidien.

Oeuvre par Jake Merten.

Oeuvre par Stickymonger.

Oeuvre par Stikki Peaches.

Cette année, des artistes comme Jake Merten, Chris RWK, Dragon76, Stickymonger, et le montréalais Stikki Peaches, ont embelli les murs des écoles de Worcester, pour raviver la flamme des jeunes juste à temps pour la rentrée scolaire.

 

Oeuvre par Adam Fu.

Oeuvre par Ben Johnston.

D’autres artistes comme Ben Johnston, Adam Fu et Michael Murphy ont utilisé l’espace public pour créer des conversations avec la communauté grâce à leurs oeuvres calligraphiques. Adam Fu explique que sa murale, « Choices » est une réponse à la décision de Donald Trump concernant la nomination de Kavanaugh en juillet, qui causa sa déception face au système judiciaire des États-Unis. Michael Murphy a, quant à lui, offert une anecdote personnelle sur son Instagram en présentant son installation, « Stop War », y décrivant l’importance et la pouvoir de l’art, qu’il n’a découvert que dernièrement, à l’âge adulte.

Oeuvre par Wrdsmth.

Oeuvre par Rae BK.

Oeuvre par Tom Bob.

De plus, quelques artistes ont été inspirés par leur environnement; WRDSMTH a créé une murale représentant l’alphabet sur la façade de la bibliothèque publique de Worcester, à seulement 2 kilomètres de distance du lieu où la machine à écrire a été inventée en 1843. Les artistes new-yorkais Rae BK et Tom Bob se sont également inspirés de leur environnement, en créant des personnages sur des conduits d’aération et dans des petites ruelles de Worcester.

Le 3e édition de POW! WOW! Worcester a été une énorme succès, et la ville est plus colorée que jamais. Pour découvrir la totalité des oeuvres de cette édition, rendez vous sur le compte instagram de @powwowworcester et @powwowworldwide.

Derniers articles

Festival Mural

CRUSH Walls // Empowering the community with Public Art

Du 3 au 9 septembre, la 9e édition de CRUSH Walls a rassemblé à Denver un collectif d’artistes locaux et internationaux impressionant. Centré …

En savoir +
Festival Mural

#TravelTuesday – Barcelone

Dans le monde de l’art et du design, Barcelone est souvent associée à des géants de l’art moderne comme Miró, Gaudí, Dalí et Picasso. Pourtant…

En savoir +
Festival Mural

Cryptik – Un art public sacré

L’esthétique des mandalas, ainsi que leur valeur spirituelle ont grandement inspirés la création des Mantradalas de l’artiste de r…

En savoir +