< Back
Festival Mural

Zilon

By: Zilon

Year of completion: 2014

Les murs des ruelles sombres ont été les premiers à porter la poésie de ses traits. Celui qu’on a surnommé le Cocteau des ruelles a été une des figures de proue de la mouvance punk et underground des années ’80 à Montréal. Une période d’effervescence et d’expérimentation artistique soutenue caractérisée par une transmutation des disciplines et un rejet des codes établis. Zïlon y a fait sa marque en arts visuels bien sûr, mais aussi dans les domaines de la musique et de la performance. Depuis plus de 30 ans, sa capacité à se réinventer sans cesse et sa très grande polyvalence en ont fait un artiste majeur qui transcende les générations et les frontières. Avec plus d’une cinquantaine d’expositions à son actif, ses oeuvres ont été vues dans plusieurs grandes villes du monde, dont New York, Paris et Londres.

En marge de son succès en galerie, Zïlon a aussi créé des bandes dessinées, réalisé des story-boards de films, des affiches de festivals et de spectacles, décoré des salles, créé des fresques pour le théâtre et le cinéma. Il a collaboré aux projets d’artistes parmi les plus reconnus du Québec tels Gilles Carles, Wajdi Mouawad, Robert Lepage, Jacques Languirand et Claude Péloquin. Le parfumeur montréalais Claude André Hébert a conçu un parfum à son image. Il a pris part à de nombreux événements artistiques majeurs, dont le Festival de Jazz de Montréal, les Francofolies de Montréal, le Festival International des Films sur l’Art, le Festival International Mode et Design de Montréal et le Grand Charivari. Ses douze oeuvres créées en direct lors du grand événement du Festival de Jazz en 2005 mettant en vedette DJ Champion ont fasciné et marqué un très large public. De même, les vêtements peints pour le défilé parisien de Philippe Dubuc en 2003 ont fait impression et font maintenant partie de la collection Moët et Chandon. En 2011, il crée des oeuvres digitales qui seront projetées sur écran géant lors du spectacle Mode et Opéra créé en collaboration avec l’Opéra de Montréal sur la grande scène du Festival Mode et Design. Le spectacle sera repris à Los Angeles la même année pour l’événement Le Québec à Hollywood. Au même moment, il s’envole pour Londres afin d’offrir une performance en direct dans le cadre du London Fashion Week. En 2013, il réalise un décor à couper le souffle pour la salle Savoy du Métropolis de Montréal dans le cadre des Francofolies de Montréal. Il participe aussi par ses illustrations à un vidéoclip de DJ Champion. Finalement, il est invité par la prestigieuse maison Givenchy à réaliser trois oeuvres monumentales, en direct, dans le cadre du lancement d’une nouvelle collection d’ombres à paupières à Paris.

Zïlon se démarque d’ailleurs particulièrement par son talent de performeur. Ses prestations en direct offrent aux spectateurs une expérience hors du commun en les invitant dans l’intimité de sa création et il n’est pas rare de le voir agrémenter le tout d’ambiances musicales de son cru. Fidèle à ses débuts dans la rue, Zïlon tient à ce que son travail demeure accessible au plus grand nombre et l’interactivité avec le public est une préoccupation de plus en plus présente. Il expérimente d’ailleurs de nouvelles façons d’inciter les gens à réagir et même à intervenir sur son travail.

Artiste pluridisciplinaire, marginal et inclassable, il ne laisse personne indifférent. Son message est authentique, cru et dur. Exprimant des sentiments à fleur de peau et sans pudeur, de la révolte à la rage de vivre, Zïlon touche. Populaire au sens noble du terme, sans être facile, il échappe à toute catégorisation. Les oeuvres de Zïlon puisent dans la solitude et la détresse que tous et chacun de nous connaissons, mais elles expriment aussi l’espoir et le puissant désir d’être aimé.

Artiste engagé dans son propos, mais aussi dans ses actions, Zïlon a créé des oeuvres au profit de plusieurs organismes qui agissent, entre autres, auprès des personnes atteintes du VIH/SIDA et auprès des enfants.
+ d’infos: https://espacezilon.wordpress.com/about/